Organisation

Jury

Le jury est constitué de jeunes lecteurs entre 11 et 18 ans.

Sélection

Le choix des mangas appelés à concourir a été fait par Thierry Lequenne avec l’aide d’Hiba et de Yasser Boudhim, sur les titres de mangas/manhwas/manhuas dont le premier tome est paru entre le 1er septembre 2019 et le 31 août 2020 en France parmi les maisons d’édition suivantes :

  • Akata
  • Ankama,
  • Bamboo (Doki-Doki),
  • Casterman (Sakka),
  • Clair de Lune,
  • Delcourt,
  • Fei,
  • Glénat,
  • H2T,
  • Imho,
  • Kana,
  • Kaze,
  • Ki-oon,
  • Komikku,
  • Kurokawa,
  • Le lézard noir,
  • Nobi Nobi,
  • Ototo,
  • Panini Manga,
  • Pika,
  • Sarbacane,
  • Soleil,
  • Vega Manga.

La sélection se compose de 15 titres, 5 par grande catégorie : shojo, shonen et seinen.

Un concours de dessin et un concours vidéo sont proposés en option aux établissements participants au prix :

Concours de dessin

Le règlement du concours est affiché dans l’établissement.

Deux dessins sont retenus, un niveau collège (11-14 ans), un niveau lycée (15-18 ans).

Ces dessins servent d’illustration à l’affiche de l’édition suivante.

Concours vidéo

Le règlement du concours est affiché dans l’établissement.

L’objectif est de réaliser un film de trois minutes maximum ayant trait au prix Mangawa ou à l’univers du Manga.

Les participants doivent interpréter le thème à leur manière et retranscrire leur vision du thème en vidéo. Les films pourront prendre la forme de témoignages, de reportages, de fictions, d’animations, etc.

Le groupe de jeunes intéressés peut constituer un club vidéo.

Inscription et lancement

Une affiche, un dossier pédagogique avec des liens vidéo permettra à l’animateur du prix, de le lancer de façon dynamique, donnant ainsi l’envie d’y participer.

Le dossier pédagogique contiendra :
– des clefs pour apprécier un ouvrage,
– les résumés,
– un Quizz de lancement,
– une fiche de lecture,
– une bibliographie,
– des liens vers les auteurs et des critiques.

Les jeunes intéressés sont invités par voie d’affiche à s’inscrire au prix directement auprès des responsables des CDI ou des bibliothèques. Un même lecteur ne peut s’inscrire à la fois auprès de son établissement scolaire et de sa bibliothèque.

Lecture

La lecture des ouvrages peut se faire sur place (45 mn en moyenne). Cela permet une meilleure rotation entre les participants et évite les retours parfois difficiles des ouvrages empruntés.

Chaque inscrit est incité par l’animateur du prix à remplir une fiche de lecture par ouvrage. Cela doit avoir un caractère ludique. C’est un document où s’exprime le jeune qui lui servira à classer ses impressions, de pense-bête pour les échanges en cours d’année et lors du vote final. Un cahier de lecture peut contenir ses fiches ainsi que d’autres informations et comptes-rendus d’événements ayant trait au prix.

Un deuxième jeu sera mis à la disposition des animateurs une fois la lecture bien engagée, afin de maintenir, si besoin, la motivation de lecture.

Animations liées au prix

Afin de donner la pleine mesure de cette animation, nous conseillons de créer un club de lecture ou club « mangawa » qui se réunira à date régulière tout au long de l’année. Ces réunions peuvent prendre la forme d’un « goûter littéraire ».

L’organisation du prix littéraire dans un établissement peut donner l’idée de lancer des animations autour du prix :

  • Défi lecture,
  • Emission de radio ou article dans le journal local,
  • Rédaction articles Blog ou journal de l’établissement,
  • Atelier rédaction de critiques,
  • Atelier origami,
  • Atelier dessin avec professeur d’arts plastiques,
  • Création d’une exposition des dessins du concours ou sur le manga,
  • Solliciter les jeunes pour suggérer des titres pour développer le fond manga,
  • Création et défilé de cosplay. Le cosplay consiste à jouer le rôle de ses personnages (héros de mangas) en imitant leur costume, leurs cheveux —à l’aide d’une perruque ou en réalisant la même coupe de cheveux que celle du personnage— et leur maquillage,
  • Elargir le prix littéraire à toute la culture japonaise (films d’animation, romans, …) ou asiatique dans son ensemble,
  • Faire venir un animateur spécialisé sur le manga – conférence, atelier dessin. (Voir notre plaquette animation),
  • Rencontre avec autres établissements participants,
  • Visite de librairie manga,
  • Participation à un festival manga.

Des mangas, des chèques lire ou bons d’achat peuvent récompenser les jeunes qui se sont particulièrement investis dans une ou l’autre de ces animations.

Vote

Voter est une bonne éducation à la citoyenneté !

Pour pouvoir voter, il faut avoir lu au moins les cinq ouvrages d’une catégorie (shonen, shojo, seinen) :
– Les jeunes qui ont lu les 5 livres d’une catégorie votent pour cette catégorie,
– Les jeunes qui ont lu les 5 livres de 2 catégories votent pour ces 2 catégories,
– Les jeunes qui ont lu les 5 livres des 3 catégories votent pour les 3 catégories.

Le vote est réalisé au CDI ou à la bibliothèque à bulletin secret à l’issue d’un débat qui permet l’expression de chacun et son résultat est à télécharger mi-mars sur l’Espace membre.

Un modèle de bulletin et une urne à monter seront fournis par la librairie l’ange bleu.

Les animateurs seront appelés, s’ils le souhaitent, à voter. Leur vote sera compté à part des jeunes jurés.

Annonce des résultats et remise des prix

L’annonce des résultats et la remise des prix a lieu à Paris lors d’une cérémonie organisée  en présence des éditeurs.

Les professeurs documentalistes et les bibliothécaires de chaque établissement participant sont invités à venir* accompagnés de deux jurés. Un quizz organisé sur place permet aux lauréats de gagner des bons d’achat de livre.

Si le déplacement n’est pas possible, il est proposé d’organiser une petite cérémonie en interne, à l’occasion du vote par exemple. C’est l’occasion de mettre en avant les jeunes jurés auprès des autres professeurs ou collègues bibliothécaires et direction de l’établissement.

Un diplôme personnalisé, téléchargeable sur le site du prix, pourra être remis à chaque votant au prix.

* Les frais de déplacement sont à la charge de l’établissement